Fenêtre sur cours

Menu de navigation

Quand les marques surfent sur la vague « fin du monde ».

Quand les marques surfent sur la vague « fin du monde ».

Posté par le 28 Jan 2013 dans Campagnes de communication, Marketing, Non classé, Slider |

1 : Axe Sans doute le plus international et donc le plus connu des spots publicitaires autour de la fin du monde. Axe s’approprie l’histoire de l’arche de Noé et met en scène un jeune homme construisant et embarquant sur un arche, laissant supposer qu’il est (ou sera) le dernier survivant masculin de la planète. Cette fois, l’arche n’accueille pas des couples d’animaux mais des femmes, attirées par l’odeur du célèbre déodorant, grâce auxquelles il pourra repeupler la Terre après l’apocalypse. La marque joue le jeu jusqu’au bout en nous souhaitant une « joyeuse fin du monde » .Le côté certes un peu sexiste du spot publicitaire, toutefois assez caractérique de la marque espagnole, est contrebalancé par son ton toujours décalé et humoristique, à la limite de l’auto dérision. La recette fonctionne indéniablement toujours très bien !   2 : Pepsi Max La célèbre marque de soda a également choisi l’humour pour ce spot qui met en scène un homme et une femme qui préfèrent « profiter pleinement de leurs derniers instants » plutôt que de céder à la panique d’une annonce d’apocalypse imminente (finalement issue d’une supercherie légèrement sexiste). Pepsi Max rappelle ainsi qu’elle est la boisson des moments de  «plaisir », de la complicité, de la décontraction, de l’amitié, etc. Bref, une boisson cool !   3 : Chevrolet Avec cette publicité diffusée lors du SuperBowl 2012 (soit le programme TV accomplissant le plus fort taux d’audience chaque année aux USA), Chevrolet fait très fort. Au milieu des décombres et des ruines encore fumantes, un groupe d’amis se retrouve après l’apocalypse et constate que l’un d’eux manque à l’appel: celui qui conduisait une Ford au lieu d’une Chevrolet ! Héroïsme, humour et une petite pointe de mesquinerie, le tout combiné à une programmation exemplaire: voilà un cocktail gagnant pour la marque de voitures !   4 : Shock Top Le plus déjanté des spots publicitaires se référant à l’apocalypse a été réalisé par l’agence américaine « 72andSunny » pour promouvoir ces bières de blé non filtrées de style belge. Truffé d’effets spéciaux assurés par le studio A52 qui lui confèrent toute sa crédibilité, ce spot humoristique met en scène la fin du monde et...

Lire la suite

Karl & le Mariage Pour Tous

Karl & le Mariage Pour Tous

Posté par le 28 Jan 2013 dans Culture, Mode | 0 commentaires

A l’occasion du défilé Printemps/été 2013 de la maison Chanel vous avez très certainement pu observer l’engagement de la marque de haute couture en faveur du « Mariage Pour Tous ». En effet, pour clôturer cet aperçu des tendances de 2013, M. Lagerfeld a décidé donner un petit côté décalé et révolutionnaire à la traditionnelle robe de mariée. Il y en avait même deux ! Oui vous avez bien entendu, 2 magnifiques jeunes femmes qui portaient 2 sublimissimes robes de mariées. Mais qu’est-ce que Karl a voulu nous dire ? Je soutiens le « Mariage Pour Tous ? ». Chez Fenêtre-Sur-Cours nous ne sommes pas dupes et nous allons rétablir la vérité… Au mois de mars 2010, quand il s’est exprimé face aux journalistes de TF1,  le styliste d’avant-garde n’avait pas vraiment vue venir la tendance : « Je suis contre le mariage gay […] pour la simple raison que, dans les années 60, tout le monde réclamait le droit à la différence. Et maintenant, soudainement, tout le monde veut une vie bourgeoise. » Il y a tout juste 2 ans donc, M. Lagerfeld avait condamné une communauté entière au nom d’un idéal poursuivit par d’autres personnes et ceux des années auparavant …  Il est vrai qu’il est libre à chacun d’exprimer ses idées politico-sociales qu’elles soient en accord avec l’opinion publique ou non.  De plus l’homme aura éclaircit son propos : « Pour moi, c’est très difficile d’imaginer un des pères au travail et l’autre à la maison avec le bébé« , observe Karl Lagerfeld : « Comment l’enfant le vivrait-il? Je ne sais pas. Je conçois mieux des lesbiennes mariées avec enfants que des hommes mariés avec enfants. Et je crois plus aux relations entre mère et enfants qu’entre père et enfants. » Lors du défilé, lorsque les journalistes abasourdies l’on questionné sur le choix politique qu’il venait d’émettre, Karl a commencé par répondre : « Je ne comprends même pas cette discussion en France car depuis 1904 l’église et l’Etat sont séparés ». Grâce à ces quelques mots simplistes mais percutants, Karl pouvait sacraliser son statut d’artiste dans le monde de la mode (et tenter de s’imposer en leader dans la pensée qui monte en ce moment ; le hype underground). S’il les journalistes s’étaient contenté...

Lire la suite

Retour vers les stars du siècle dernier

Retour vers les stars du siècle dernier

Posté par le 28 Jan 2013 dans Actualité, Campagnes de communication | 0 commentaires

L’exemple de Marilyn Monroe est simple. Elle a passé sa vie sous les projecteurs, comme le modèle des femmes et le fantasme des hommes. Incarnation de la modernité et de l’avant-gardisme, elle est à l’origine de nombreuses inspirations de créateurs. Féministe, elle s’est battue pour la cause d’Ella Fitzgerald qui s’est vu refuser l’accès à des clubs à cause de sa couleur de peau. Et bien sûr, à la différence des people affichés et célèbres, elle n’avait pas ce ton snob mais plutôt un côté populaire qui la rendait accessible à tous.   L’influence qu’elle a eue ne se tarit pas, puisque tout le monde connaît son visage et garde d’elle le souvenir d’une femme désirable et désirée. Son image a été utilisée, réutilisée mais jamais elle ne prit une ride. Aujourd’hui, elle reste et restera l’Icône par excellence, et ne saurait être détrônée.         D’autres comme Brigitte Bardot qui a donné son nom au fameux sac BB de Lancel, ou Alain Delon dans sa jeunesse qui, de son regard ténébreux, vante l’Eau Sauvage de Dior.Les publicitaires veulent des valeurs sûres, pour préserver leur image de marque. Alors quoi de mieux que ces icônes des années 50, 60 ? Les gens gardent le souvenir du sourire de Marilyn ou la fraîcheur de Brigitte Bardot en tête. Un idéal a été créé, et la réputation  de ces visages est figée pour l’éternité. L’intemporalité est ce qui attire les grandes marques, et surtout l’assurance d’une fidélité de la part du public nostalgique de ces personnalités connues et respectées du monde entier. Comme l’Histoire de France regorge de personnages intemporels, l’histoire des stars a elle aussi ses acteurs qui traversent les siècles sans disparaître.         En somme, le but des publicitaires dans l’utilisation des grandes égéries des années 50, 60 est de redorer leur notoriété, pour que le public, qui s’identifie sans arrêt à des personnalités, puisse associer des visages à des marques. D’autant plus que les stars des années passées ont marqué le temps, avec leurs actes et leur présence au sein du monde de la mode et de la publicité. Les consommateurs achètent l’image et...

Lire la suite

Le buzz sur Internet, la com’ à double tranchant !

Le buzz sur Internet, la com’ à double tranchant !

Posté par le 28 Jan 2013 dans Marketing | 0 commentaires

Le buzz est un terme que tout le monde utilise aujourd’hui. Il est devenu un moyen de communication à part entière pour lancer un bien ou un service. Le buzz (ou marketing viral) est le « bouche à oreille technologique », c’est comme un virus qui permet de faire connaitre un concept, une information, un produit, qui se propage grâce aux internautes, aux bloggeurs et à l’évolution des réseaux sociaux. Les objectifs du marketing viral sont d’augmenter la notoriété d’une marque sur Internet,de promouvoir un produit, cependant, il doit toujours être suivi d’autres opérations marketing au cas où le buzz se retourne contre l’annonceur. Une telle communication présente plusieurs avantages et limites. D’abord le coût, car l’internaute devient le principal acteur et canal de diffusion de la communication, également apprécié la rapidité de propagation. Ensuite la diffusion de l’information est difficile à évaluer, elle  peut être à double tranchant car nous ne maitrisons plus toute la chaîne de diffusion. Le buzz peut donc se retourner contre la marque ou la personne. Par exemple, nous pouvons parler de « l’erreur » commise par le groupe Apple, en 2008, lors du lancement du MacBook. En effet, nous pouvons lire « parfaitement con » au lieu de « parfaitement conçu ». Cette erreur que l’on dit voulue vue qu’Apple a mis plusieurs jours avant de la corriger, ce qui a suscité un buzz mondial, tout le monde ne parlait que de ça. Autre exemple, le Gangnam Style chanson sud-coréenne de Psy, connaît en fin d’année 2012 un succès planétaire à travers la diffusion du clip officiel sur le site de partage Youtube. Cette vidéo a dépassé le milliard de vues le 21 décembre 2012. Vladimir TROTSKY et Gwladys FLORINDO Sources : Internet :  http://fr.slideshare.net/ Magazine : Stratégies n°1674 du...

Lire la suite

Les tendances écolo : Bon, beau, bio !

Les tendances écolo : Bon, beau, bio !

Posté par le 28 Jan 2013 dans Style de vie |

Les produits bio ce sont fait une place au soleil dans le monde très prisé des grandes surfaces. Pourtant au début des années 90, les supermarchés distributeurs et biologiques en île de France n’existent pas et l’idée d’en développer est loin des esprits. Les produits biologiques sont considérés comme une démarche marginale. Aujourd’hui, la roue a tourné, les grandes surfaces développent le «  filon bio ». Elles portent cependant plus  le mouvement  par ambition commerciale que par souci de développement durable. Le cosmétique bio est devenu lui aussi incontournable ces dernières années, nos magasins de beauté surf sur cette vague. Les consommateurs sont au rendez-vous, l’offre produite...

Lire la suite
Page 1 sur 212