Posté par le 3 Sep 2014 dans Culture, Mode | 0 commentaires

Adama Paris, de son vrai nom Adama Ndiaye est originaire du Sénégal. Adama est une productrice d’évènements mais aussi une styliste avant-gardiste. Elle ouvre son agence Adama Paris Fashion Events en 2002. Elle commence par organiser Dakar Fashion Week puis fait une édition des Afrika Fashion Awards. Forte de 10 ans d’expérience Adama Paris et son équipe lancent la Black Fashion Week Paris. Cet évènement consiste à promouvoir des créations africaines contemporaines. Elle permet par la même occasion aux créateurs venus d’ailleurs de présenter leurs créations.

La Black Fashion Week est un moyen de métissage universel, un mélange de plusieurs cultures. En effet, c’est une histoire de culture et non de couleur. Adama Paris a voulu casser les codes de la Fashion Week, selon elle s’est « une aberration, il faut que je me batte, que l’on montre que ces filles sont aussi jolies que les eurasiennes qui défilent à la Fashion Week ». Elle souhaite donc faire une contre-offensive d’un modèle culturel obsolète. La créatrice souhaite démontrer qu’une plus grande diversité sur les podiums est possible. C’est donc une manière de sensibiliser ses contemporains sur l’importance de la diversité dans le monde de la mode et au-delà. L’originalité de la Black Fashion Week est bien là, le mélange culturel.   Ce qui inspire Adama Paris c’est l’Afrique, les femmes et plus particulièrement celles qui veulent s’approprier les choses mais aussi l’entreprenariat au féminin. Elle avoue, ici, son coté féministe. C’est pour cela que la marque Adama Paris s’adresse aux femmes qui ne veulent pas être définit par une culture. C’est grâce à cette inspiration qu’Adama Paris a pu réaliser son rêve, mais aussi aider plusieurs personnes à réaliser les leurs. C’est d’ailleurs ce devoir que ressent notre jeune styliste. Voilà pourquoi elle souhaite donner une chance à des créateurs issus d’Afrique subsaharienne, du Maghreb, d’Europe ou encore des Etats-Unis et en même temps à des mannequins de couleurs de défiler. Cet évènement permet de rassembler des créateurs en leurs offrant une plus grande visibilité, ce qui leur ouvre une porte pour augmenter leur notoriété. C’est une occasion unique pour ces stylistes de se faire repérer par les acheteurs et de faire connaître leur travail aux publics et auxmédias. Le principe de la Black Fashion Week est de partager et de soutenir des modèles issus des minorités. Adama Paris se bat pour la reconnaissance des femmes noires sur les podiums, car pour elle ces femmes méritent autant que les eurasiennes de défiler sur des scènes connues. Cela permet alors aux créateurs de partager leur savoir-faire, et par la même occasion à la mode africaine de sortir de ses frontières et de la rendre plus accessible. C’est ici un défilé de mélange entre tenues traditionnelles africaines et des inspirations modernes ouvertes sur le monde entier. La Black Fashion Week utilise cette diversité comme une réponse aux soupçons de sectarisme et de communautarisme dénoncés par une partie de la presse française. En effet, la Black Fashion Week a été très critiquée en France. Selon certaines personnes cet évènement est considéré comme une attaque contre la population blanche. Que ce soit en mal ou en bien la Black Fashion Week fait parler d’elle a travers la presse,  les réseaux sociaux ou le bouche à oreille. Elle intrigue et pousse à la découverte.   Avec cet évènement la créatrice, Adama Paris veut montrer une image positive de l’Afrique, une Afrique jeune, dynamique et féminine. Elle souhaite révéler les richesses culturelles de la diaspora noire et sensibiliser les médias à une mode noire qui n’est pas forcément africaine. De nombreux invités prestigieux ont apporté leur soutien à la Black Fashion Week. De Youssou Ndour à Inna Modja, en passant par Didier Drogba ou encore Youssoupha, tous ont répondu présents à cet évènement qui se veut déjà très branché. Il faut aussi savoir que la Black Fashion Week a comme partenaire officiel Gemey Maybelline. En effet, forte de ses origines new-yorkaises multiculturelles, Gemey Maybelline collabore avec cet évènement unique pour créer des looks maquillage inédits grâce à sa créativité et son savoir-faire.   Durant le show des équipes en backstages se chargent des mannequins pour les guider dans les différents pôles comme le maquillage, les costumes… C’est d’ailleurs pour cela que les journalistes ne sont pas autorisés à être présent pendant le défilé en raison de l’effervescence qui règne dans les coulisses. Pour faire leurs interviews ils sont accueillis par une équipe qui les guident au près des mannequins et des créateurs qui sont dans les backstages.   Notre jeune organisatrice d’événement et styliste ne compte pas s’arrêter là. Après la deuxième édition de la Black Fashion Week à Paris, elle ira à travers le monde, montré de quoi sont capable les créateurs et les mannequins issus de minorités. D’abord Montréal au Canada puis Bahia au Brésil, et bien d’autres villes encore. Grâce à tous ces évènements Adama Paris, qui vit à Los Angeles, passe son temps à voyager à travers le monde de l’Amérique du Sud à l’Europe en passant par l’Afrique. Elle réalise ainsi le rêve de plusieurs créateurs et de dizaine de mannequins et leur permet de se faire une place dans le monde de la mode.

Rédigé par Fatou DIOP

Sources :

Ethnic Chic, Africa 24, Fashion TV, France 24, Facebook : Black Fashion Week, Jeune Afrique, Black Fashion Week, Black Beauty, Le Monde, http://www.youtube.com/watch?v=FBp5OV9qjlw