Fenêtre sur cours

Menu de navigation

The Centrifuge Brain Project

The Centrifuge Brain Project

Posté par le 7 Mai 2013 dans Non classé | 1 commentaire

Ce cours métrage ne porte pas de titre, cependant ce documentaire-fiction ultra réaliste traite d’un sujet : The Centrifuge Brain Project.  Il s’agit là de manèges futuristes que l’on pourrait trouver dans les fêtes foraines. Les premières images nous apparaissent très réalistes : un scientifique nous présente à l’aide de plans, de graphiques, de photos, d’archives, et d’images amateurs ses expériences de manèges à sensations . Les expériences sont créées dans le but d’améliorer les capacités cérébrales des enfants, puis des adultes afin de régler leurs problèmes. Les manèges ainsi que la puissance de la gravité agiraient ainsi sur l’intelligence et le bien-être des Hommes. Le documentaire parait très réaliste et crédible grâce au statut du personnage principal (un scientifique, en blouse blanche), le lieu (les bureaux du l’Instituts for Research Centrifuge), et le décor (ordinateurs). Seulement, à partir de la présentation du 3e manège, on doute de la véracité du documentaire, et lorsqu’on nous présente le 4e manège, un grande roue aux dimensions surréalistes durant 14h, là on ne doute plus, on comprend la manipulation, l’illusion (le mélange entre prise de vues réelles et images numériques est la spécialité du réalisateur Till Nowak), et le caractère comique. Les manèges sont matériellement irréalisables, et les discours du Docteur deviennent incohérents et décalés. Toutefois, le réalisateur de ce court-métrage a souhaité pousser jusqu’au bout l’illusion de réalité en mettant en ligne le site internet de l’IRC, ainsi qu’une page Facebook. A la fin du documentaire, le Docteur semble donner une portée philosophique au film, à savoir que l’homme en veut toujours plus, toujours plus de sensations, et d’amusement afin d’échapper à son quotidien et ses problèmes. Par les manèges, l’homme quitte le sol, la réalité, les problèmes, l’espace d’un instant. Le but de ce court-métrage est sans doute de tourner en dérision les documentaires télévisés. Cela nous renvoie à notre faculté à croire facilement quelque chose si les éléments présentés nous paraissent crédibles et font référence à des codes connus de tous, par exemple le scientifique, les images d’archives, le fait de voir le Docteur interviewé dans une fête foraine avec un casque de chantier, etc. Les images ici donnent l’illusion de réalité,...

Lire la suite

Plastic & Glass.

Plastic & Glass.

Posté par le 7 Mai 2013 dans Art, Culture |

Il s’agit d’un court métrage, se déroulant dans un centre de tri des déchets, situé dans le nord de la France. On nous montre des travailleurs réalisant leur travail quotidien : ils trient les différents déchets. On y voit toutes les étapes du tri : arrivée des déchets, tri mécanique et manuel des différents matériaux, puis chargement des déchets dans des camions vers une seconde vie. Il y a  plusieurs personnages dans ce court métrage, les travailleurs de l’usine dont un principal qui est l’élément déclencheur de l’action. Grâce à lui, le documentaire du début sur la vie d’un centre de tri, se transforme en une sorte de « lip dub ». Toutefois, en écoutant les paroles, nous nous rendons compte que les paroles n’apportent rien de positif. Les travailleurs ne montrent pas de bonne volonté en chantant, aucun sourire n’est visible, leur chanson est monotone, répétitive tout comme leur travail. C’est une critique masquée de la société. Etienne MALON, Johana MBETTE, Emeline MOULIN, Mélodie LAGRUE, Morane PAILLET, Marine...

Lire la suite

Beaubourg et les expos du moment !

Beaubourg et les expos du moment !

Posté par le 25 Mar 2013 dans Art, Culture, Slider | 0 commentaires

Retour aux années 60’s avec le président Georges Pompidou. En 1969 l’année de son élection, Georges Pompidou amateur d’art, exprime son désir d’associer au plateau de Beaubourg, la construction d’un centre culturel, dédié à l’art contemporain. Une partie concerne une « bibliothèque  de lecture publique ». C’est l’occasion de doter la ville d’équipements culturels pour tous. Les travaux lancés, le Centre Pompidou sera inauguré en 1977. Ce centre s’inscrit donc au cœur de la politique urbanistique de Georges Pompidou, décédé 3ans plus tôt. Dès son ouverture le 31 Janvier 1977, le public a su être au rendez-vous, et le centre a rencontré un immense succès. Aujourd’hui, le Centre est désormais en pleine essor, voyons ce que nous pouvons y trouver : – DALI du 21/11/12 au 25/03/13 – Hors Pistes /A la Loupe du 18/01/13 au 03/02/13 – De la lettre à l’image du 27/10/12 au 18/03/13 – Accrocha-Histoire de l’atelier Brancusi du 21/11/12 au 17/06/13 – Fruits de la passion du 17/10/12 au 02/09/13 – Musée national d’art moderne du 17/10/12 au 02/09/13 – Séminaire Mamux du 12/10/12 au 24/05/13 – Utopies : Des Mondes Imaginaires Vus A La Loupe du 08/12/12 au 03/02/13 Maintenant que vous avez le programme des expositions, n’hésitez plus et bonne visite à tous ! Si jamais vous avez l’occasion de vous rendre à Metz vous pourrez aussi y trouver un « Centre Pompidou » à visiter, grâce à la décentralisation de la culture en France. Sources : http://www.centrepompidou.fr...

Lire la suite

La tendance WAX

La tendance WAX

Posté par le 25 Mar 2013 dans Culture, Mode, Slider | 0 commentaires

Quelle est la téchnique ? La fabrication du wax reprend la technique du batik traditionnel, mais de façon mécanique. Une réserve de cire est appliquée au moyen de deux rouleaux de cuivre sur lesquels sont gravés les motifs de base, puis l’étoffe est trempée dans une teinture à l’indigo. On utilise des planches pour imprimer directement les couleurs secondaires. Cette technique d’impression permet à l’étoffe de baigner dans la teinture, le wax est aussi éclatant au recto qu’au verso, sans envers, ne déteint pas et ses couleurs ont une tenue exceptionnelle. Pourquoi les marques le commercialisent ? Avec la montée en puissance des motifs ethniques, son heure allait forcément sonner. Le wax africain arrive enfin chez les marques de luxe, décalé comme il se doit. En trench ceinturé, il fait un malheur sur les silhouettes bien balancées du géant anglais Burberry Pas si nouveau que sa… Le WAX La marque PF van Vlissingen & Co (Vlisco), a été fondée en 1846 à Helmond au sud de la Hollande, par Pieter Fentener van Vlissingen. Vlisco est un fabricant de wax hollandais qui se distingue de ses concurrents puisqu’il cible le luxe. Toujours à la pointe de la mode Vlisco reste le « maître du tissu africain » en dominant le marché du wax de haute qualité. En industrialisant la production de batik et de wax, Vlisco introduit pour la première fois la commercialisation du tissu wax dans les années 1900 et consacre à partir de 1954, une attention toute particulière au marché africain. Sources : modethic.kmoa.overblog.com/article-carreaux-wax-by-burberry Lafolieduwax.blogspot.com/burberry-prorsum-adopte-le-wax.com Nothingbutthewax.blogspot.com Leparisien.fr/wax-chez-burberry.com Vlisco.com Marième...

Lire la suite
Page 1 sur 212