Fenêtre sur cours

Menu de navigation

Un match capital pour Paris

Un match capital pour Paris

Posté par le 5 Juin 2015 dans Actualité, Non classé, Sport | 0 commentaires

Le 15 avril, le Paris Saint Germain retrouvera le FC Barcelone pour les quarts de finale de la Ligue des Champions au parc des princes. Un match determinant pour la qualification en demi finale.   C’est une revanche que prendra le PSG face au FC Barcelone le 15 avril au parc des princes lors des quarts de finale de la préstigieuse Ligue des Champions. En 2013, les espagnols avaient sortis les parisiens de la compétition au même stade. Mais les hommes de Laurent Blanc n’avait pas à rougir de leur préstation, ils avaient quittés la compétition sans perdre leur double confrontation (2-2 à l’aller et 1-1 au retour). Mais cette année, les parisiens semblent posséder les armes nécessaires à éliminer les catalans. Lors des matchs de poule en début de saison, ils ont dominés leur adversaire à domicile en s’imposant 3 buts à 2. Mais, point noir pour Blanc, il sera privé de son défenseur brésilien David Luiz, buteur face à Chelsea, touché lors du classico et forfait pendant 1 mois, mais également de Thiago Motta, blessé lors du même match et indisponible pour 1 semaine. Marco Verratti et Zlatan Ibrahimovic s’ajoutent à la liste des absents du fait de leur suspension lors du dernier match face aux blues. Laurent Blanc va devoir innover, notamment dans l’entrejeu. En effet, l’absence de Verratti et Luiz vont être difficiles à palier car ils sont tous les deux un rôle très important dans le système et l’équilibre du jeu. Le PSG pourrait donc débuter la rencontre avec Adrien Rabiot et Yohan Cabaye au milieu de terrain. De plus, les joueurs de la capitale pourront compter sur leur brésilien Lucas côté droit, de retour de blessure. Le FC Barcelone pourra lui croire en son trio d’attaque composé de Suarez, Neymar, et Lionel Messi. Ce dernier semble à son meilleur niveau. L’argentin totalise un nombre de 8 buts en 8 matchs cette saison en Ligue des Champions. Les espagnols ont une ligne d’attaque qui fait peur, cell-ci en est à 15 buts en C1 en 8 matchs. Mais les Parisiens peuvent se rassurer, actuellement 1er de Ligue 1 et qualifiés dans les 2 finales...

Lire la suite

La liberté d’expression du journaliste.

La liberté d’expression du journaliste.

Posté par le 5 Juin 2015 dans Médias, Politique | 0 commentaires

Nous dépendons des médias ; le média qui est l’information ; l’information qui est récolté et retranscrite par le journaliste. Mais qui nous prouve que les sources sont sûres ? Est-ce que d’une part, ce qui est dit est vrai, et d’une autre part, que tout est dit ? Malgré la charte de la Déclaration des devoirs et des droits des journalistes de 1971, n’y aurait-il pas de corruption « des nouvelles » dans les médias ? Une censure de l’information, ou bien même un abus de celle-ci ? Ma réponse est personne. Serions-nous victime de manipulation médiatique ? Pour vous en dire un peu plus, je suis dans une entreprise dans laquelle je gère une partie de la communication interne, et dans laquelle il m’arrive de jouer le rôle de « journaliste » en quelques sortes. Dernièrement, j’avais pour mission de rédiger un article pour le journal interne. Ayant pour sujet le rapprochement géographique de deux services de l’entreprise. J’avais donc pour but, selon moi, de renseigner les salariés du pourquoi et du comment. Après un long travail d’écriture, et après présentation de mon article à mes supérieurs hiérarchiques, la moitié de ma production a été mise à la poubelle. Pourquoi ? Trop d’informations. Même si celles-ci étaient vraies, elles auraient pu déplaire aux syndicalistes pour des raisons quelconques. De ce fait, il fallait les supprimer et  préférer laisser les salariés dans l’ignorance. Tant pis. J’étais frustrée. D’autant qu’il est indiqué dans la fameuse Déclaration que le journaliste se doit de « Respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître la vérité » et de « Défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique ». Même si je ne suis pas journaliste, j’en avais le rôle. C’est à ce moment-là que je me suis intéressée d’un peu plus près à la liberté d’expression du journaliste. Mr Udo Ulfkott,  ancien rédacteur en chef d’un des plus grands journaux Allemand (Frankfurter Allgemeine Zeitung), a décidé de rendre public sa participation à cette manipulation médiatique. Il a révélé avoir été victime de la pression des services secrets tout au long de sa carrière. Ceux-ci lui donnant des ordres...

Lire la suite

WWF, LE SEUL PANDA QUI NE DISPARAIT PAS

WWF, LE SEUL PANDA QUI NE DISPARAIT PAS

Posté par le 5 Juin 2015 dans Campagnes de communication | 0 commentaires

  L’organisation WWF a été fondée en 1961 par Sir Julian Huxley, Sir Peter Markham Scott, Guy Mountfort et Max Nicholson. Cette même année, leur stratégie de communication prenait déjà place.   Très engagés dans la protection des espèces menacées, les fondateurs se mettent à la recherche d’un animal qui pourrait correspondre à leurs valeurs. Ils le veulent apprécié aux quatre coins de la planète, en voie de disparition et, de préférence, noir et blanc pour diminuer les coûts d’impression. C’est alors qu’ils font la connaissance de Chi-Chi ; un panda géant. Celui-ci sera croqué par un des fondateurs et deviendra l’emblème de l’organisation. Ce logo ne sera que peu modifié au cours du temps et deviendra universel. Plus qu’un logo, WWF avait besoin d’un angle d’attaque. En effet, l’œil humain est sollicité en permanence par un nombre faramineux d’informations. Cela devient donc très compliqué pour celui-ci de s’attarder sur une publicité, de l’observer, de la retenir. C’est pourquoi WWF a décidé d’utiliser une technique de plus en plus courante pour se faire remarquer : le « shockvertising ». Il s’agit de choquer pour attirer l’attention. Beaucoup de marques ont recours à cette technique et utilisent le sexe, la drogue, l’alcool. Ce n’est, bien sûr, pas du tout le cas de WWF. Elle, se sert des animaux et de la planète pour nous mettre en face de nos responsabilités. Un petit bout de chambre, une lumière allumée qui éclaire un papier peint, une frise sur laquelle sont dessinés des ours polaires, ces même ours polaires qui n’ont presque plus de glace sur laquelle vivre et une phrase… Cette phrase : “when you leave the light on, you’re not the only one who pays” (quand vous laissez la lumière allumée, vous n’êtes pas le seul à payer). Cette campagne de publicité nous laisse coi et nous fait prendre conscience de nos responsabilités, de notre impact quotidien sur la planète. L’organisation non gouvernementale s’est ensuite demandée qui étaient les acteurs de demain, qui allait pouvoir changer les choses. Sa réponse : les jeunes. Dorénavant, ils sont donc au cœur de sa stratégie de communication. Elle s’est donc décidée, il y a plus de cinq ans, à...

Lire la suite

PARFUM DE CRISE

PARFUM DE CRISE

Posté par le 5 Juin 2015 dans Actualité | 0 commentaires

La crise économique touche plusieurs secteurs d’activités notamment le Luxe cependant tous les secteurs du luxe ne sont pas touchés de manière identique .       Alors que la crise économique bat son plein chez les géants du Luxe comme atteste les résultats du géant LVMH, qui  voit baisser de 3,8 %  son chiffre d’affaires au troisième trimestre en 2012. Le monde du chic peut encore espérer avoir des jours heureux. Nous pourrons donc dire merci aux pays émergents ! En effet l’Asie, l’Amérique Latine et l’Afrique aspirent toujours à consommer du «made in France» les produits luxueux français pour eux sont comme une sorte d’eldorado. Nous pourrons l’apercevoir aux mois de Juillet et Aout, les rues bondées de touristes qui s’empressent d’obtenir ne serait-ce qu’un sac, une montre, une chaussure ou un parfum … et oui …  French Touch oblige ! En France, les «merchandiseurs» se portent aux mieux, les marques dominantes ; l’Oréal, Christian Dior (LVMH) proposent à leurs clientèles des techniques de marketing olfactives accrocheuses, qui stimule l’éveil des valeurs des uns et des autres. En effet, qui ne voudrait pas sentir le bon même durant la crise ? La Chine quant à elle, reste une terre fertile pour le Luxe.  De beaux jours se profilent à l’horizon pour le marché des Parfums & Cosmétiques ainsi qu’en témoigne l’ouverture du magasin Sephora à Singapour. Sources : http://www.liberation.fr/economie/2012/07/26/le-luxe-ne-connait-pas-la-crise_835846 http://parfums-tendances-inspirations.com/2011/04/05/le-parfum-est-il-toujours-un-produit-de-luxe/ http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/dossier/la-cirse-est-deja-loin-pour-les-industriels-du-luxe/cosmetiques-parfums-nuance-364723.php http://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/le-luxe-est-il-vraiment-insensible-a-la-crise_1437945.html http://www.lefigaro.fr/societes/2009/11/05/04015-20091105ARTFIG00390-sephora-accelere-en-asie-.php  ...

Lire la suite

Le buzz en couleur

Le buzz en couleur

Posté par le 5 Juin 2015 dans Actualité, Mode | 0 commentaires

    Le monde s’est divisé en deux pour une simple robe. Certain la voyait bleue et noire d’autres blanche et dorée. Pendant la journée, nombreux ont cru que la moitié de la population était devenue daltonienne mais plusieurs hypothèses scientifiques ont alors été évoquées. Mais on remarquera que de nombreuses entreprises et organisations ont surfé sur ce buzz pour en faire une campagne de communication.   La robe est bleue et noire ou blanche et dorée ? C’est la question qui a suscité beaucoup d’intérêt dans le monde entier sur les réseaux sociaux dans la nuit du 27 février 2015. Tout a commencé par la publication d’une photo accompagnée de cette phrase de détresse d’une jeune fille :  « A l’aide, mes amis et moi n’arrivons pas à nous mettre d’accord sur sa couleur ». Dans les réponses au sondage lancé sur internet : la majorité (74% soit 1,1 million de personnes) la voyait blanche et dorée, le lendemain matin à 8h.Dans la journée du 28 février le revendeur, Romain Originals, confirmera que la robe est en réalité la robe est bleue, qui peut d’ailleurs s’en frotter les mains puisque cette histoire a fait exploser les ventes. En effet, selon les individus, au-delà de l’aspect de la photo, le buzz rappel que le monde ne perçoit pas les couleurs de la même façon. 74 % de la population n’est pas devenue daltonienne le 27 Février. Nombreuses hypothèses scientifiques ont alors été évoqué dans les heures et jours qui ont suivi le buzz. La première était que la perception des couleurs était différente selon l’âge. Il y a eu ensuite l’hypothèse que chaque individu possède des photorécepteurs plus ou moins sensibles à la longueur d’onde et à l’intensité de la lumière qui frappe la rétine. Et enfin, que certains prêtent plus attention au reflet de la lumière que l’éclairage en lui même. Thèse expliqué par l’échiquier d’Adelson : le carré A et B ont l’air de couleurs différentes.   On remarquera qu’il en faut peut pour que la toile s’enchaine, qu’il n’a fallu qu’une seule journée pour que le buzz face le tour du monde. Et que certaines organisations et entreprises ont su...

Lire la suite

Desigual, la fabrique à polémique

Desigual, la fabrique à polémique

Posté par le 3 Sep 2014 dans Campagnes de communication, Mode, Non classé, Société | 0 commentaires

Dans la dernière publicité de Desigual, nommée #tudecides (tu décides), on peut voir la mannequin Isabel Canete danser devant un miroir, puis glisser un coussin sous sa robe colorée, comme pour simuler un ventre de femme enceinte. Jusque là, rien de bien choquant. Mais dans la suite de la vidéo, le mannequin perce tous les préservatifs, encore dans leur emballage, avec une aiguille, ce qui semble l’amuser. La publicité s’achève par un « Bonne fête des mères ». Le scandale sur les réseaux sociaux a été immédiat, et ce, pour diverses raisons. Ce spot publicitaire a été jugé « machiste » et « sexiste » par la population espagnole pour prétendre qu’une femme peut vouloir faire un enfant dans le dos de son compagnon. De plus, beaucoup ont démontré l’irresponsabilité du message quant aux risques liés aux maladies sexuellement transmissibles. D’ailleurs, la marque a subit un boycott de la part de nombreuses associations de lutte contre les MST et de nombreuses associations de femmes. Sans oublier que cette vidéo remet au goût du jour les polémiques concernant la réforme de l’avortement en Espagne, qui n’autoriserait l’interruption de la grossesse qu’en cas de danger pour la vie ou la santé physique et psychologique de la femme. Pourtant, Desigual connu pour sa communication polémique, assume une nouvelle fois son côté provocateur en clamant haut et fort que le slogan de sa nouvelle campagne (tu décides) est le « crie de la femme pour sa libération personnelle, pour poursuivre ses objectifs et prendre le contrôle de sa vie » Les campagnes publicitaires choc ne sont-elles pas celle qui arrivent à mieux capter le public comme c’est le cas pour Benetton, et c’est d’ailleurs leur but : attirer et faire parler de la marque. Pour célébrer la fête des mères, une chose est sûre, cette publicité n’est pas passée inaperçue. Sources : ouest-France.fr business.lesechos.fr...

Lire la suite
Page 1 sur 612345Dernière page »