Fenêtre sur cours

Menu de navigation

THE IRISH FESTIVAL : 3 SEMAINES RICHES EN DÉCOUVERTE

THE IRISH FESTIVAL : 3 SEMAINES RICHES EN DÉCOUVERTE

Posté par le 3 Sep 2014 dans Évènements, Médias, Société | 0 commentaires

Tout a commencé le 5 mai par la cérémonie d’ouverture du festival à la mairie. Alain TOUCHARD, le maire, a eu le plaisir d’accueillir Amanda PANE, le consul d’Irlande à Paris, dite ravie de participer à l’événement, avant de remercier la municipalité pour son initiative. Puis, alors qu’une foule d’invités privilégiés venait d’inaugurer une exposition de photos, cartes postales, tableaux et enluminures consacrées à ce pays, c’est au son du violon et de la cornemuse que chacun a été invité à trinquer une bière brune ainsi que des dégustations traditionnelles en l’honneur de ce bel échange culturel. Le mercredi 7 mai, Michel RUFF, professeur de français au lycée POTHIER d’Orléans, a animé une conférence sur la culture irlandaise et son contexte historique avec sur son dos, de multiples connaissances, des moments vécus en Irlande, des souvenirs et sans oublier la nostalgie. C’est dans une salle complète que le public a tendu son oreille vers l’histoire passionnante de Michel RUFF. Une fin de première semaine historique, tout d’abord avec la projection d’un documentaire réalisé par quatre éminents écrivains irlandais, qui ont présenté les différentes facettes de l’Irlande et de ses peuples. Musicale ensuite, avec la présentation d’n magnifique concert de musiques celtiques devant plus de 250 personnes. Cette animation était présentée par deux groupes de musiciens de l’association DIHUN KELTIEG, qui a le souci d’ouvrir son répertoire à tous types d’instruments. Le public a pu applaudir et apprécier un programme composé de musique traditionnelle irlandaise accompagné de son incontournable harpe celtique, cornemuse écossaise. La deuxième semaine proposait des ateliers de danses de Ceilidh et de calligraphie Gaélique. Hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, s’y aient prêté au jeu, et ont participé à ces animations vivantes, culturelles et divertissantes. Michel RUFF a de nouveau répondu présent pour animé un suite à la projection du film « Le Vent de lève » ayant reçu la Palme d’Or à Cannes en 2006. Toujours devant un public fidèle et intéressé. Hélas, on arrive déjà la dernière semaine, axée principalement autour de la musique avec une soirée pub irlandais avec session de musiciens en live, un master class, un spectacle chorégraphique, un concert « Irish Pipe Music »...

Lire la suite

Les collants pour tous

Les collants pour tous

Posté par le 3 Sep 2014 dans Actualité, Mode, Non classé, Société | 0 commentaires

Véritable phénomène de société depuis leur création dans les années 30, les super héros sont présents dans notre quotidien de tous les jours. Tout d’abord sous forme de comics, les justiciers ont été les gardiens d’un monde marqué par le climat incertain de la seconde guerre mondiale. Un patriotisme est nait alors que le nazisme sévissait et se répandait. Cette jeunesse a grandi avec une admiration pour ces personnes extraordinaires, se battant contre le mal pour la liberté de tous. La multiplication de ces héros protecteurs a fait se démarquer deux éditeurs : Marvel et DC Comics. Ces livres ont engendrés des films et des séries qui ont marqués des générations comme : « Lois et Clark », « Batman », « Hulk », etc… Alors que cet univers continue de nous entourer avec de nouvelles (super)productions plus récentes : « Smalville », « Arrow », « Avengers ». Les supports médiatiques (cinéma et télévision) sont désormais l’obsession des studios de production, l’attraction générée par les films ou séries les poussent à produire en continu pour plus de revenus. Les supports se sont tout d’abord élargit en ciblant les enfants et les geeks à travers des jouets, des figurines et des jeux vidéos. La communication de ces maisons d’édition est très présente suite à l’émergence des nouveaux réseaux sociaux et a assis leurs positions de leader en matière de création de super-héros et de nouvelles campagnes ont vu le jour pour une présence optimale (jeux, trailers, artworks, vidéos). Les budgets accordés aux productions vidéos ludiques et au 7ème art ont rendus de nombreux titres très populaires et abordables à toute tranche d’âge (Spiderman, Batman). Aujourd’hui tout le monde (ou presque) peut avoir une discussion autour d’Ironman, de Captain America ou de Superman, ce qui a attiré de nombreuses industries. Cependant il existe des secteurs où l’influence des super-héros ne touche pas la cible principale. C’est d’ailleurs ces derniers qui tendent à montrer l’importance que les super-héros prennent dans notre société. On retrouve cette influence dans la décoration (Intérieure) ou sur les objets de la vie courante et l’habillement (caleçon Pull-in, collection Celio). C’est sur ce genre de produits, assez déconnectés du loisir, mais très sensible à la mode, que l’on voit bien toute l’ampleur...

Lire la suite

Internet va-t-il tuer la presse écrite ?

Internet va-t-il tuer la presse écrite ?

Posté par le 3 Sep 2014 dans Actualité, Médias | 0 commentaires

Internet concurrence la presse écrite L’abandon de la presse écrite par les annonceurs est un signe fort, qui illustre l’importance d’internet dans la diffusion d’informations. Néanmoins, il faut savoir que la publicité représente la plus grande part de capitale qui permet à la presse écrite de (sur)vivre. L’usage d’Internet, continue de se démocratiser et le nombre d’internautes augmente de jours en jours, c‘est un média qui devient à l’heure actuelle indispensable et qui menace donc la presse écrite. Depuis l’arrivée d’internet, le presse écrite en France, est en déclins en effet, les journaux d’informations accusent une chute de 13% en moyenne d’une année sur l’autre en janvier 2013. Internet, un nouveau moyen de s’informer Le nouveau mode de vie des gens, favorise l’usage des supports digitaux. Internet, est aujourd’hui une source d’informations mobile. A l’heure des tablettes, des Smartphones, nous pouvons avoir accès à toutes les informations n’importe où, n’importe quand. Ces outils facilitent l’accès à l’information, en effet c’est l’information qui vient à l’auditeur s’il télécharge l’application d’un grand journal ou encore grâce aux réseaux sociaux sur son Smartphone. On appelle ça un serveur Push. Les avantages que les lecteurs peuvent trouver à travers l’usage d’internet sont donc multiples. Rapidité, facilité, et bien souvent gratuité. En un clic, le l’internaute à accès à l’actualité. Il est clair que de plus en plus de personne ne recherchent pas de réel article journalistique, mais simplement d’être au courant des grands titres de l’actualité rapidement, cela menace donc les ventes des journaux. Internet, un média crédible ? Selon Macluhan, « le message, c’est le medium », cela signifie que la nature d’un média (du canal de transmission d’un message) compte plus que le sens, ou que le contenu du message. Le média doit donc être crédible pour que l’information puisse être prise en compte. D’après une étude de TNS Sofres, internet est le média le moins crédible aux yeux des Français, alors que les Journaux sont eux, le second média le plus crédible. Une information diffusée dans la presse écrite aura donc plus de crédibilité qu’une information venant d’internet. Cependant, on peut noter que les bloggeurs, sont de plus en plus...

Lire la suite

Les humoristes du web tissent leur toile

Les humoristes du web tissent leur toile

Posté par le 3 Sep 2014 dans Médias, Réseaux sociaux, Société | 1 commentaire

Remi GAILLARD fut le premier à lancer la mode des vidéos YouTube. Le but ? Se mettre en scène pour faire rire le plus de personnes et ainsi obtenir un nombre de vue faramineux. Mais Cyprien, Norman ou bien d’autres ont su lancer LE mouvement. Se mettre en scène dans leur chambre, appart’ ou encore jardin, dans des situations quotidiennes où l’ensemble des internautes peuvent s’identifier en un seul clic. Leurs armes ? Carmera et humour. Ces deux éléments sont LA clef de leur succès qui leur permet aujourd’hui de convaincre presque 5 millions d’internautes. Leurs succès monstrueux intéressent des producteurs et diffuseurs de certains programmes de la télévision. Conséquence, Palmashow se retrouve sur D8 ; Norman et Cyprien font désormais des vidéos sponsorisées par des entreprises ciblant les jeunes ; M6 créée sa chaine YouTube avec Golden Moustache, Adrien LABASTIRE, directeur général adjoint de GM6 souligne même qu ‘ « au bout d’un an, la chaine est déjà rentable » ; Ou encore, Canal + qui achète le Studio Bagel. Mais, il ne faut pas confondre humoriste du web et acteur confirmé. En effet, Norman s’improvise acteur dans le film «Pas très normales activités, sorti en janvier 2013 de Maurice Barthélémy. Ce film est un exemple même que ce succès a des limites et n’ouvre pas toutes les portes aux humoristes du web. En effet, Pas très normales activités se place comme un réel bide commercial. On compte près de 178.000 entrées seulement. Jean Marc DUMONTET, producteur de Canteloup confie « pour l’instant, aucun n’a vraiment réussi à percer ailleurs que sur le net, sans même parler de la scène, l’art premier, une école de l’humilité, de la discipline et de la douleur. On n’écrit pas un spectacle d’une heure, comme on écrit un sketch filmé, c’est un autre métier. Mais l’avenir va certainement me contredire. » Palmashow et Studio Bagel sont les prochains sur la liste, leur premier long métrage. Hâte de pouvoir confirmer ou non, les propos de Jean Marc DUMONTET. Un succès sur le net garantit-il des entrées dans des salles de cinéma ? D’autres franchissent la barrière entre virtualité et vie réelle. Norman, Mister V ou encore Kevin Razy montent sur scène et réussissent à remplir...

Lire la suite

Photoshop : La fin du culte de la minceur ?

Photoshop : La fin du culte de la minceur ?

Posté par le 3 Sep 2014 dans Actualité, Mode, Société | 0 commentaires

C’est un fait, depuis des années le culte de la minceur est roi dans le monde de la mode. Plus les mannequins sont minces, plus elles sont belles. Mais on le sait, ces créatures si fines et si parfaites de nos magazines ne sont que l’œuvre de Photoshop. Pourtant, ce culte est devenu un véritable critère de beauté influençant bon nombre de femmes, particulièrement nos chères adolescentes. Leur dernière lubie : Le « thigh gap ». Le thigh gap ? C’est cet écart entre les cuisses qui doit être apparent même les pieds serrés. Idioties, vous en conviendrez – car cela dépend en grande partie de notre morphologie et non de notre poids – et pourtant ce phénomène a pris une ampleur surdimensionnée. Vidéos tuto, régimes miracles, blog photos… le tout dédié à ce fameux thigh gap. « Les magazines montrent des beautés hiératiques de plus en plus éloignées du monde réel » constate le sociologue Ronan Chastellier. Le thigh gap n’est effectivement pas la seule lubie dans ce genre. Il y a peu de temps encore pour être belle et féminine, il fallait que nos clavicules apparaissent, soit deux « jolis » creux en haut du buste. Les os apparents sont donc aujourd’hui un modèle de beauté. Mais à quel prix ?   « Il n’est pas étonnant que les femmes rêvent d’être super minces quand elles ne voient jamais comme l’extrême minceur peut être laide », Hardy, rédactrice en chef de Cosmo.   La jeunesse n’est pas la seule « victime » dans cette recherche sans limites de la mincitude. Les modèles elles même, souvent bien trop préoccupées par leur poids – qui est généralement un critère de sélection, disons-le – ont déjà fait polémique par leur maigreur. En 2006, le décès du mannequin brésilien Ana Carolina Reston, à cause de son anorexie, avait fait débat. Et elle n’est malheureusement pas la seule à avoir subit les conséquences désastreuses de cette dictature de la minceur. Plus d’une dizaine de mannequins sont décédées à cause de leur maigreur. Le signal d’alarme a été tiré. Certaines agences refusent désormais les mannequins trop minces et certains pays, comme l’Israël, les interdit même de défiler ou d’apparaître dans les médias. Mais ça...

Lire la suite
Page 2 sur 612345Dernière page »