Posté par le 25 Mar 2013 dans Actualité, Campagnes de communication, Mode, Société |

Les rondes,  longtemps sous représentées dans la mode font aujourd’hui un « carton ». Une tendance qui n’est pas nouvelle certes, mais « proéminente ». Prise de conscience ou effet de mode ? De nombreuses grandes marques renoncent aux corps faméliques  pour mettre en avant des femmes voluptueuses. De  vraies femmes quoi !  Fières de leurs rondeurs et de leurs mensurations. […]

Les rondes,  longtemps sous représentées dans la mode font aujourd’hui un « carton ». Une tendance qui n’est pas nouvelle certes, mais « proéminente ».

Prise de conscience ou effet de mode ?

7102985153_e67b2afece_b

De nombreuses grandes marques renoncent aux corps faméliques  pour mettre en avant des femmes voluptueuses. De  vraies femmes quoi !  Fières de leurs rondeurs et de leurs mensurations.  La mode revoit enfin ses classiques et les consommatrices se sentent enfin concernées !

C’est le cas de Ralph Lauren qui, pour la première fois fait appel à un mannequin grande taille, Robyn Lawley. Ce jeune mannequin de 23 ans a vu sa carrière s’envoler lorsqu’elle a pris quelques kilos et qu’elle est passée de la catégorie « normale » à « grande taille ».

 

robyn-lawley3Des questions se posent alors. Pourquoi les marques ont-elles décidées de travailler avec ces femmes opposées aux mannequins standards ? Est-ce une véritable prise de conscience sur les dangers de l’anorexie ou un simple effet de mode ?

Les diktats de la mode sont depuis longtemps un des thèmes phare dans les discussions entre filles. En effet, on constate des femmes de plus en plus minces, voire maigres sur les podiums. Des nombreuses polémiques voient le jour lorsque le magazine « Elle » publie un article sur la « mode des rondes » alors que les femmes qui défilent ne dépassent pas la taille 42. Karl Lagerfeld déclare d’ailleurs : « on ne veut pas voir de grosses sur les podiums. » Il s’agit ici pour la marque d’apaiser le scandale des mannequins anorexiques en faisant croire qu’elle adhère à la tendance des mannequins grandes tailles, mais pas trop tout de même !

 

Photo : Robyn Lawley

 

En 2006, on se souvient du scandale sur la maigreur des mannequins suite à la mort de plusieurs  d’entre elles dont la jeune brésilienne, Carolina Reston, qui pesait 40 kg pour 1.74 m. Cela a suscité un émoi au sein de la communauté internationale et a incité quelques pays à prendre des mesures radicales. C’est le cas de la France avec la signature d’une charte d’engagement volontaire d’interdiction de l’apologie de l’anorexie sur internet signée en avril 2008. Israël participe également activement à ce combat depuis le 1er janvier 2013 en interdisant aux mannequins, hommes et femmes, dont l’Indice de Masse Corporelle (IMC) est inférieur à 18, de défiler en Israël ou d’apparaître dans les médias israéliens.

N85796-42f41

 

 

 

 

 

&nb

 

Photo : Carolina Reston

 

Beaucoup de mannequins brisent le tabou et parle enfin de l’anorexie mentale, une véritable maladie. Elles reconnaissent avoir cessé de manger par peur de grossir et surtout parce qu’elles voulaient continuer à défiler

Les nombreuses marques s’intéressant aux femmes rondes ne sont pas dupes et savent que c’est un marché qui a de l’avenir. C’est le cas par exemple de La Redoute qui a sorti des vêtements dits Taillissimes, avec comme égérie Marianne James.

1827426258

 

Les opérations «  mannequins grandes tailles » ou encore les campagnes montrant des femmes lambda, pour contrebalancer l’excès de maigreur se multiplient mais ressemblent plus à un coup de pub pour interpeller les lectrices et inciter à l’achat plutôt qu’une véritab