Posté par le 5 Juin 2015 dans Actualité, Mode | 0 commentaires

Le monde s’est divisé en deux pour une simple robe. Certain la voyait bleue et noire d’autres blanche et dorée. Pendant la journée, nombreux ont cru que la moitié de la population était devenue daltonienne mais plusieurs hypothèses scientifiques ont alors été évoquées. Mais on remarquera que de nombreuses entreprises et organisations ont surfé sur ce buzz pour en faire une campagne de communication.

bleurobeechèque

 

 

Le monde s’est divisé en deux pour une simple robe. Certain la voyait bleue et noire d’autres blanche et dorée. Pendant la journée, nombreux ont cru que la moitié de la population était devenue daltonienne mais plusieurs hypothèses scientifiques ont alors été évoquées. Mais on remarquera que de nombreuses entreprises et organisations ont surfé sur ce buzz pour en faire une campagne de communication.

 

La robe est bleue et noire ou blanche et dorée ? C’est la question qui a suscité beaucoup d’intérêt dans le monde entier sur les réseaux sociaux dans la nuit du 27 février 2015. Tout a commencé par la publication d’une photo accompagnée de cette phrase de détresse d’une jeune fille :  « A l’aide, mes amis et moi n’arrivons pas à nous mettre d’accord sur sa couleur ».

Dans les réponses au sondage lancé sur internet : la majorité (74% soit 1,1 million de personnes) la voyait blanche et dorée, le lendemain matin à 8h.Dans la journée du 28 février le revendeur, Romain Originals, confirmera que la robe est en réalité la robe est bleue, qui peut d’ailleurs s’en frotter les mains puisque cette histoire a fait exploser les ventes.

En effet, selon les individus, au-delà de l’aspect de la photo, le buzz rappel que le monde ne perçoit pas les couleurs de la même façon. 74 % de la population n’est pas devenue daltonienne le 27 Février. Nombreuses hypothèses scientifiques ont alors été évoqué dans les heures et jours qui ont suivi le buzz. La première était que la perception des couleurs était différente selon l’âge. Il y a eu ensuite l’hypothèse que chaque individu possède des photorécepteurs plus ou moins sensibles à la longueur d’onde et à l’intensité de la lumière qui frappe la rétine. Et enfin, que certains prêtent plus attention au reflet de la lumière que l’éclairage en lui même. Thèse expliqué par l’échiquier d’Adelson : le carré A et B ont l’air de couleurs différentes.

 

On remarquera qu’il en faut peut pour que la toile s’enchaine, qu’il n’a fallu qu’une seule journée pour que le buzz face le tour du monde. Et que certaines organisations et entreprises ont su s’accaparer de ce buzz afin de mener une campagne de publicité. En effet, Mcdonald, Lego, Salvation Army. Ce dernier, a bien utilisé ce buzz pour faire réagir les gens. On voit une femme rouée de coup et beaucoup de bleu apparent habillé cette fois-ci de la robe mais en blanc/dorée. Un slogan choc accompagne ce cliché : « Pourquoi c’est si dur de voir les bleus ? ».

 

Un Buzz offre une multitude d’opportunités aux entreprises si elles savent bien l’ai « attraper ».

 

Mélissa THRAM