Posté par le 3 Sep 2014 dans Art, Culture | 0 commentaires

Vu comme étant un acte de vandalisme depuis de nombreuses années, le Street Art est désormais considéré comme un Art à part entière, un acte artistique à grande influence et il est désormais connu et reconnu par tous.

Développé dans des lieux publics et le plus souvent dans la rue, le Street Art fut en premier lieu définit comme choquant et ignoré de notre société. Les motivations qui poussent les artistes l’exerçant sont diverses : parfois par activisme, pour signifier leur mécontentement face à notre société et souvent afin de marquer les esprits par leurs œuvres; ils coopèrent désormais avec de grands noms pour les aider à faire passer leurs messages marketing et les assister dans la promotion de leur campagne de communication. Longtemps considéré comme un acte urbain désœuvré sans réel sens ni objectif; cette forme d’art est aujourd’hui en pleine mutation.

Que cela soit pour la publicité, la mode ou encore les polémiques de société, le Street Art prend parti dans tous les domaines, sur toutes les interrogations, dans tous les lieux et pour tous les publics.

Et oui, il apparait dorénavant derrière vos écrans. Vous n’avez pas pu y échapper, c’est un phénomène de mode et de nombreuses marques l’ont bien compris : ça marche !

Les grandes marques telles que Renault, Converse, Red Bull et bien d’autres ont déjà pris part à ce phénomène depuis quelques années. La dernière marque en date à s’y être intéressée ? La célèbre chaine de fast food internationale Mc Donalds ! Avec une publicité des plus étonnantes montrant des artistes en plein ouvrage dans la rue, et réalisant des pictogrammes de produits alimentaires vendus par l’enseigne. Grâce à ce dynamisme nouveau, ils ont su, grâce au Street Art se réinventer et marquer de nouveau les esprits de manière créative.

Consciemment ou non, les villes se retrouvent aussi au cœur de l’âme du Street Art. Parfois en leur déplaisant, mais souvent en les ravivant ! Les villes sont de gros acteurs dans l’expansion de ce nouvel art. A de nombreuses reprises, les habitants ainsi que les représentants de villes ont remercié les artistes d’avoir redonné vie à des bâtiments anciens grâce à leurs œuvres d’art.

Les artistes n’oublient pas de s’exprimer par leurs œuvres, c’est le cas de Paulo Ito, artiste Brésilien qui par son œuvre murale représentant un enfant affamé à qui l’on sert un ballon de foot, illustre sa colère et celles des habitants contre le Mondial de football 2014. Véritable phénomène, l’œuvre a fait le tour du monde et a créé un vrai débat de société.

Si ce nouveau moyen d’expression rend service à de nombreuses personnes et dans de nombreux domaines ; il permet surtout aux artistes ne pouvant exposer en galeries par manque de notoriété de se faire connaitre au plus grand nombre en un temps record. Le parfait exemple d’artiste devenu majeur et ayant percé est celui de Banksy, un Street Artist réalisant ses œuvres de manière anonyme sur les territoires.

Désormais bien plus qu’un moyen d’expression et de revendications, le Street Art est dorénavant considéré comme moyen de communication.

Sources : site internet « La Réclame » – Centre documentaire AFTEC – Wikipédia – Google images – Le Courrier International