Posté par le 5 Juin 2015 dans Sport | 0 commentaires

C’est ce soir, Jeudi 9 Avril 21h à Bondoufle dans l’Essonne, que nos Bleues comptent entamer leur dernier match de préparation face au Canada, pays hôte de la Coupe du Monde Féminine 2015. On ne manquera pas de suivre cette rencontre bien évidemment mais en attendant faisons place à l’enthousiasme ou non des Français pour […]

C’est ce soir, Jeudi 9 Avril 21h à Bondoufle dans l’Essonne, que nos Bleues comptent entamer leur dernier match de préparation face au Canada, pays hôte de la Coupe du Monde Féminine 2015. On ne manquera pas de suivre cette rencontre bien évidemment mais en attendant faisons place à l’enthousiasme ou non des Français pour le Football Féminin.


foot

Un grand pas en avant…

Fini (ou presque) cette image de misogyne de la France    en terme de sport…

Parce que le Football se conjugue aussi au féminin et les Français commencent à le comprendre.

Il ne serait pas légitime de se demander pourquoi en voyant le beau parcours de notre Équipe de France Féminine notamment aux JO Olympiques en 2012 où elles finissent 4èmes ou alors leur place de finaliste à la dernière Algarve Cup face aux USA, 2èmes au classement FIFA.

Cette curiosité n’est que la résultante d’un travail sur le terrain de nos tricolores et du staff français mais pas que …

La FIFA offre aux associations membres un soutien pluriel alliant notamment conseils de spécialistes, matériel promotionnel et pédagogique, équipement de football et assistance financière. Les programmes proposés pour les quatre années à venir visent à encourager et à créer des opportunités de compétition de tous niveaux pour les jeunes filles et les femmes.

Des campagnes telles que « Mesdemoiselles, Franchissez les barrières » font parties intégrantes de ces programmes, elles poussent ces dernières à être de véritables actrices du football français.

Ce travail autour du football féminin encourage les médias à s’y intéresser de plus en plus …

Cette nouvelle visibilité offerte d’un point de vue communication et télévision offre un tremplin à la pratique du football féminin pour se développer et pour atténuer cette image négative du football.

En effet, le football français est terni notamment par le désastre de l’Équipe de France masculine en Coupe du Monde 2010 et les primes exorbitantes des joueurs. Alors que la plupart de ces derniers approchent au minimum, le million par saison, de l’autre côté du terrain on a des joueuses qui portent cette double casquette de joueuse et d’employé. Une image appréciée par le public et pourtant leur couverture médiatique est loin d’être comparable à celle de leurs homologues masculins.

 

Des efforts mais encore …

Les footballeuses françaises n’ont pas tendance à nourrir le complexe de Calimero …

Même si on peut noter de nettes améliorations, il faut se l’avouer, en France, le football féminin ne fait pas encore recette.

En termes de chiffres, les filles au football ne représentent que 4,1% soient 77020 adhérentes sur un peu plus de 2 millions de licenciés en France. Très peu, surtout si on devait comparer avec nos voisins allemands ou de l’autre côté de l’Atlantique avec le Canada ou les USA. La France est loin derrière …

Dans ces pays, on peut compter autant d’équipes masculines que féminines, et cela, dès les petites catégories.

Cependant, rien n’est impossible et tout peut changer rapidement, il suffit de le vouloir. Si les gens se penchent un peu plus sur le football féminin, les médias suivront automatiquement et inversement. Il suffit ensuite d’avoir, quelques personnalités, quelques égéries pour attirer les médias et on aura peut-être une ou plusieurs « Zlatanette » pour booster le football féminin.

En attendant, rendez-vous le 6 Juin 2015 pour le début de la Coupe du Monde Féminine prévue au Canada …

Nesrine Elazouzi