Posté par le 5 Juin 2015 dans Mode | 0 commentaires

L ’histoire de Lacoste : c’est l’histoire d’une légende du tennis dont les inventions ont réussi à changer le visage du sport et à révolutionner l’industrie de la mode.   En 1928, René Lacoste, passionné de tennis, devient numéro 1 mondial après avoir remporté le tournoi de Wimbledon. Il sera le premier à comprendre que le […]

lacoste

L ’histoire de Lacoste : c’est l’histoire d’une légende du tennis dont les inventions ont réussi à changer le visage du sport et à révolutionner l’industrie de la mode.

 

En 1928, René Lacoste, passionné de tennis, devient numéro 1 mondial après avoir remporté le tournoi de Wimbledon. Il sera le premier à comprendre que le sport pouvait permettre de vendre des vêtements.

René recherche alors un vêtement confortable et élégant pour remplacer la traditionnelle chemise des courts de tennis.

L’histoire du polo Lacoste a commencé en 1933 quand René Lacoste dessine une chemise spéciale destinée à avoir plus de confort durant ses matchs. Cette chemise sera une révolution vestimentaire pour les sportifs : sa coupe innovante offre une liberté de mouvement et son tissu : le jersey petit piqué, assure une parfaite aération du corps.

Composée de mailles fines, elle est très agréable à porter en raison de sa légèreté et de la capacité d’absorption de la transpiration.

Monsieur Lacoste, s’inspire de la tenue des joueurs de polo et y ajoute un col boutonné : le polo L.12.12 est né.

Dès son apparition sur les courts de tennis, elle fait sensation. Voyant que le polo remporte un grand succès, René Lacoste aura l’idée de s’associer au grand boutonnier André Gillier, pour lancer la production industrielle de ce polo tamponné d’un crocodile vert. Le créateur montre une forte exigence dans la création de son invention et fera faire de nombreux prototypes.

 

André Gillier et René Lacoste baptiseront le polo : L.12.12

L : Pour LACOSTE

1 : Pour désigner la matière, le coton en petit piqué

2 : Pour le modèle à manches courtes

12 : Pour le douxième prototype sélectionné par René Lacoste

 

Tisser une légende

La confection d’un polo « L.12.12 » découle d’un long et rigoureux processus industriel. Tout commence par le choix de la matière première, avec l’un des meilleurs cotons d’Egypte ou du Pérou.

Le polo a de tous temps été produit à la main, à l’exception du tricotage et de la teinture. La coupe, la broderie, l’assemblage, le pliage et le repassage sont fait à la main.

Aujourd’hui, la famille polo s’agrandit, embrassant les tendances et introduisant de nouvelles matières et de nouvelles coupes. Une gamme qui se diversifie et s’enrichit, sans pour autant concéder quoi que ce soit à l’élégance de la L.12.12.

 

En quelques chiffres :

20 km de fil dans un polo « L.12.12 »
16 opérations de contrôle par polo
1 200 points de broderies pour un « croco »
10 ans à un coquillage pour fabriquer la nacre des boutons
230g, le poids d’un polo « L.12.12 »
0.3g, le poids du « croco »

 

Chloé BERTRAND

Source : www.lacoste.com